Chargement en cours
Retour à la liste des membres CPS

Paroisse Protestante du Bouclier

eglise_bouclier.png

Coordonnées

Plan d'accès

Présentation

L’église Réformée du Bouclier appartient au protestantisme historique réformé, s’inscrit dans la réalité locale, et veut articuler la réflexion théologique avec les défis du monde contemporain.
Le Conseil Presbytéral et ses pasteurs ont à coeur :

  • d’être un lieu privilégié d’écoute, de partage de la Parole de Dieu ;
  • d’être un lieu où se développent le service et le témoignage que chaque chrétien est appelé personnellement à rendre dans les combats de la société ;
  • de nourrir la vie communautaire pour que fraternité, amitié et convivialité, et par là l’amour en Christ, deviennent une réalité forte. La culture du lien inter-générations au sein de la communauté en constitue un axe fort ;

Les quatre axes du projet de la paroisse

L’ensemble des activités du Bouclier s’articulent autour de ces quatre axes :
1.    Cheminer en spiritualité (la Bible, la théologie, le culte comme nourritures)
2.    Grandir à tout âge (projets jeunesse, …)
3.    Se rencontrer (convivialité, repas, …)
4.    Vivre la musique (Chœur, Gospel, concerts, …)

Galerie Photo

pasteur.jpg

Historique

BRÈVE CHRONOLOGIE HISTORIQUE DE L’EGLISE RÉFORMÉE DU BOUCLIER

1524 et années suivantes, premières arrivées de réfugiés « luthériens » ou huguenots à Strasbourg, qui se constituent peu à peu en communauté francophone.

1538 Calvin se réfugie à Strasbourg, s’y marie, enseigne au Gymnase et à la Haute Ecole et organise la communauté en paroisse, la première au monde de type réformé.

Il établit l’ordre du culte et publie en 1539 le premier psautier huguenot. Il loge dans le quartier (rue Salzmann et 2 rue du Bouclier). Il repart pour Genève en |1541| Les cultes ont lieu successivement à Saint-Nicolas, à Sainte-Madeleine, aux Dominicains (Temple-Neuf), à Saint-André.

1563 Suppression de la paroisse, fermeture de l’église pour des raisons et querelles théologiques et personnelles. Les fidèles, privés de pasteur, se réunissent en « assemblés d’édification » dans les maisons, jusqu’à 1588 où elles sont interdites par la ville. Elles se poursuivent néanmoins clandestinement jusqu’en 1585

1595 tenue à Strasbourg d’un colloque des Eglises réformées de l’Est rhénan. 1655 Réouverture d’un lieu de culte réformé à Wolfisheim, à 6km du centre de Strasbourg et hors du territoire de la ville, pour accueillir les immigrés suisses.

1685 suppression des cultes en français, interdiction royale aux pasteurs de parler cette langue. La Révocation de l’édit de Nantes n’est pas appliquée en vertu du traité de Westphalie.

1782 Rétablissement du culte en français, en plus du culte en allemand 1788 à 1790 A la suite de l’édit royal de tolérance (1787), la paroisse est autorisée à revenir à Strasbourg. Elle construit, 4 rue du Bouclier, un temple, à condition qu’il ressemble à une maison, qu’il n’ait pas de clocher et qu’il se trouve à distance de la rue, pour qu’on n’y entende pas chanter les psaumes... Grâce à quoi, la cour est bien précieuse !

1792 Réquisition du temple pour servir au club des Jacobins, suppression des cultes.

1795 Après la Terreur, récupération du temple par la paroisse et reprise des cultes.

1806 Création par le gouvernement des consistoires ; le consistoire réformé de Strasbourg a son siège au Bouclier.

1815 Création d’un deuxième poste pastoral attribué au pasteur Maeder, qui va rester jusqu’en 1872, pédagogue et fondateur de l’école primaire paroissiale du Bouclier (dans l’immeuble à gauche en entrant dans la cour). 1850 Désormais, 2 cultes dominicaux : en allemand à 9h30, en français à 11h, d’abord une fois par mois. 1871 à 1919 Annexion de l’Alsace et de la Moselle par l’Allemagne qui échappent ainsi à la loi de 1905 (séparation de l’Eglise et de l’Etat)

1890 Fondation de la Chorale du Bouclier par son organiste Niesberger. Elle donne désormais des concerts spirituels 2 ou 3 fois l’an.

1905 Loi créant le Conseil Synodal, élu tous les 3 ans par le Synode de l’ERAL. Construction du clocher, muni d’une cloche, et première restauration de l’orgue par Link.

1940 à 1945 Occupation et annexion allemande de l’Alsace et la Moselle. La paroisse se maintient sous le ministère de Charles Bartholmé.

Liste de nos activités

Cinéphiles

Nous allons ensemble au cinéma, un mardi soir par mois, vers 20h00, pour le plaisir de passer la soirée ensemble et surtout pour les échanges après le film autour d’une boisson. Car nous n’avons pas les mêmes regards sur des images pourtant identiques.

Le film, l’image sont des éléments incontournables de notre culture, et il est important, en plus du plaisir, de les « cultiver » et de porter un regard critique, du moins de prendre distance, de voir en quoi le film résonne avec ce que nous vivons.

Ces derniers mois, nous avons vu : Mélancholia, Et maintenant on va où ?, L’Exercice de l’Etat, Les Neiges du Kilimandjaro, Louise Wilmmer, La vie d’une autre, 38 témoins, Two Days in New-York, Le Prénom.

Choeur du Bouclier

Choeur 2009sept20.jpg

Ouvert à tous ceux qui aiment chanter, la chorale réformée du Bouclier prépare trois manifestations par an : une veillée musicale pour le 2è dimanche de l’Avent, le concert des Rameaux, et un culte Cantate.

Culte des tout petits

DSCN4548.JPG

Pour les enfants de 1 à 6 ans, la spiritualité se vit avec le corps, les sens, la musique et souvent par terre … à 4 pattes : on court, on bouge, on bricole, on chante, on parle avec des jouets, des peluches, des bricolages…

Et ce sont de vrais cultes : dans le Temple (on habite notre architecture), avec les grandes orgues (la musique est parole pour tout âge), une salutation, le Notre Père (en geste, car ça parle mieux avec le corps).
Et toujours une histoire de la Bible racontée et animée de telle manière que l’enfant va en devenir acteur et participant : il sera dans l’Arche de Noé avec son animal préféré (en peluche), il deviendra la brebis perdue (cachée) et bien sûr retrouvée, se retrouvera dans la barque avec Jésus lors de la tempête (et sera mouillé...), fera 7 fois le tour de Jéricho…

Contact

Vos coordonnées

Votre message

*champs obligatoires